RENSEIGNEMENT MILITAIRE : Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle. LIBRE OPINION de Laurent LAGNEAU  

Collecter des flux toujours plus importants de données grâce à une multitudes de capteurs dont la qualité ne cesse de s’améliorer n’est pas très utile si l’on ne dispose des moyens nécessaires pour trouver, vérifier et recouper la bonne information au moment opportun.
Cela peut même « paradoxalement devenir un handicap », a souligné le général (air) Jean-François…

Source