Étant donné que le Parlement européen a validé, de justesse, la nomination de l’Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, il fallait lui trouver quelqu’un pour lui succéder au poste de ministre de Défense, fonction qu’elle occupait depuis décembre 2013. Ce qui a été fait rapidement, avec l’annonce de la nomination d’Annegret Kramp-Karrenbauer, la…

Source