Chammal : dans la peau d’un photographe de l’armée de Terre, responsable de cours au sein de la Task Force Narvik

Partout mais invisible ! Telle pourrait être la devise du sergent Camille, photographe de l’armée de terre engagé depuis plusieurs mois au sein de la Task Force Narvik (TFN), l’une des composantes du pilier formation de l’opération Chammal. Au quotidien, son travail consiste à suivre, couvrir et documenter l’ensemble des activités menées par la TFN au profit de l’académie de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS). D’apparence simple, la tâche est en réalité complexe. « Les instructeurs français s’adressent à des stagiaires irakiens en anglais, la pédagogie qu’ils utilisent est différente de celle mise en œuvre en France, ma présence ne doit surtout pas créer de difficultés supplémentaires », explique-t-il.

Source